Noémie M. – Baccalauréat STMG

Classé dans : Paroles de bacheliers | 0

Noémie est en Licence 1 Mention Droit. Elle vous livre ses conseils – mûrement réfléchis – pour réussir votre bac:

Quel bac as-tu obtenu ? En quelle année ?

J’ai eu mon bac STMG en 2017.

As-tu eu une mention ? Si oui, laquelle ?

Oui, une mention « Assez Bien ».

Quel niveau général avais-tu en entrant en terminale ?

J’avais un niveau convenable, pas non plus très élevé. On va dire « à la limite ».

Comment as-tu vécu ton année de terminale ?

C’était une très bonne année. Certes, il y a le stress du Baccalauréat qui est présent, mais à force, on s’y habitue, et ça m’a en partie encouragée pour avoir le bac.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ?

La première difficulté était l’apprentissage des définitions dans certaines matières, cela m’avait beaucoup agacée car ça me faisait perdre des points dans les différents contrôles dans l’année. La seconde était aussi de gérer le temps en examen. C’est-à-dire que le fait pour, par exemple, réaliser une dissertation, il faut s’imposer une limite de temps pour chaque partie. Pour ma part, je n’y arrivais pas trop au départ.

Comment les as-tu surmontées ?

A force de relire les définitions et de faire des dissertations, j’ai appris de mes erreurs et maintenant, ces deux difficultés n’existent presque plus. Le meilleur conseil que je donnerais c’est « plus on réalise, mieux c’est ». A force de réaliser les mêmes procédés, on peut arriver à quelque chose de concluant.

Comment s’organiser pour gérer les devoirs à faire et les devoirs à rendre ?

Pour ma part, j’avais trouvé une seule et unique solution : prendre de l’avance. En faisant certains devoirs à l’avance, ça me laissait le champ libre pour mes révision du Baccalauréat. Cela, en plus de réduire le taux de devoirs à faire, ça me donnait un large panel pour préparer des fiches de révisions.

As-tu constitué des fiches de révision ? Comment ?

J’en ai fait pour toutes les matières. Pour commencer, je mettais tous les mots-clés avec leurs définitions. Puis, je rajoutais le plan du cours (enfin les idées principales), et ensuite, je complétais de manière concise les grandes idées.

Dans certaines matières (comme par exemple le Droit), j’illustrais mes propos avec des exemples concrets vus en cours ou ailleurs (souvent dans des livres).

Comment as-tu organisé tes révisions et quand les as-tu débutées ?

J’ai révisé mon Bac dès le début de l’année de Terminale. En révisant tout au long de l’année, je trouve que le cours est mieux assimilé et on est un peu plus familiarisé avec les termes importants de chaque matière.

Vers la fin de l’année, avant le bac, j’ai organisé de cette façon mes révisions :

  • Le lundi, mardi et mercredi matin : révisions des matières principales (Ressources Humaines, Economie-Droit, Management pour les STMG).
  • Le Mercredi après-midi, le jeudi et le vendredi : révisions des matières secondaires (c’est-à-dire tout le reste).

As-tu travaillé seule, avec un(e) ami(e) ou en groupe ?

J’ai d’abord travaillé seule, puis un peu plus tard, j’ai travaillé avec un groupe d’amis.

Quelles sont les choses à ne pas faire lors de son année de bac ?

La première chose est de ne pas se déconcentrer en classe. Le travail le plus important se fait en cours, car c’est là où l’interaction professeur-élève s’installe et en cas d’incompréhension, c’est utile.

La seconde chose, c’est de ne pas suivre la méthodologie. Certes ça peut paraître un peu énervant, mais les méthodologies données en classe sont bénéfiques car ces méthodologies sont adaptées pour passer le Bac et même pour les études supérieures. Pour ma part, actuellement, les méthodes me servent beaucoup pour mes études, et pourtant, je ne pensais pas que j’allais autant m’en servir.

Faisais-tu une activité sportive ou de loisir pendant ton année ? Si oui, laquelle ? Que t’a-t-elle apporté ?

Je faisais du Futsal (même encore). Cela n’avait aucun rapport avec le lycée mais en tout cas, cela m’a appris la vie en communauté et l’esprit d’équipe qu’il peut y avoir entre différents individus.

As-tu adopté une hygiène de vie particulière (sommeil, sport, alimentation, suivi médical…) ?

Pas tellement. Mais ce dont je me souviens, c’est que j’avais soigné mon alimentation, ce qui me permettait de garder mon esprit alerte pour les cours.

Qu’est-ce qui est difficile / facile pendant la semaine d’épreuves en juin ?

Ce qui est très difficile, c’est de gérer le temps de l’épreuve. Beaucoup de professeurs le disent et ils ont raison. Le temps est très précieux. Il faut vraiment le gérer et c’est très compliqué. Ensuite, être enfermé dans une salle quand il fait beau dehors, c’est aussi un chalenge niveau psychologique. On a juste envie de sortir mais on ne peut pas. Et ça, il faut avouer que c’était un handicap pour la session 2017.

Ce qui est facile par contre, c’est de se concentrer. Quand on était en contrôle en classe, c’était assez compliqué de se concentrer. On a toujours des petits plaisantins qui déconcentrent les autres personnes, etc… Mais le jour du bac, la concentration vient toute seule, ce qui est quand même super.

Quels conseils donnerais-tu à tes camarades pour qu’ils réussissent leur bac ?

Le premier conseil, c’est « suivez les cours ». C’est une phrase de professeurs qui a été dite, dite et redite tellement de fois et pourtant, ils ont raison. Comme je le disais ci-dessus, le plus gros du travail se fait en classe. Il faut vraiment rester à l’affût de ce que vous dit votre professeur. En études supérieures, ils ne seront pas tout le temps derrière vous comme au lycée, bien au contraire. Profitez de l’instant qu’ils vous offrent pour approfondir vos leçons et vos connaissances.

Le second, c’est favoriser un rythme de vie sain. Faites des bonnes nuits de sommeil (8h de préférence), mangez bien, bougez bien. C’est très important pour qu’au niveau mental et physique, ça passe crème.

Le dernier conseil (et là c’est très important), c’est aussi du repos. C’est bien de travailler, mais parfois, faire des pauses, c’est bien aussi. A force de travailler énormément, votre cerveau va se perdre, et vous serez fatigué mentalement. Ce n’est pas bénéfique.

Quels conseils de tes professeurs t’ont le plus aidée ?

Le conseil qui m’a le plus aidée, c’est pour la structure des fiches de révisions. Au départ, je ne savais pas comment m’y prendre. Puis, grâce à l’aide d’un professeur, j’ai pu enfin comprendre comment cela se présentait.