Marvyn P. – Baccalauréat S-SI

Classé dans : Paroles de bacheliers | 0

Marvyn est actuellement en école d’ingénieur INSA afin d’obtenir un diplôme d’ingénieur. Lisez son témoignage: il est très complet!

Quel bac as-tu obtenu ? En quelle année ?

J’ai obtenu un bac S-SI en 2017.

As-tu eu une mention ? Si oui, laquelle ?

J’ai eu la mention très bien avec 17,3 de moyenne.

Quel niveau général avais-tu en entrant en terminale ?

J’avais un bon niveau en rentrant en terminale, peu de difficultés.

Comment as-tu vécu ton année de terminale ?

J’ai vécu ma terminale assez bien, malgré le rythme plus élevé et les multiples épreuves qui sont arrivées très vite ; ça reste une très belle année avant le changement.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ?

Je n’ai pas eu de très grandes difficultés mais les plus grandes ont été pour moi de ne pas trop me mettre la pression de par toutes les informations et épreuves, et d’apprendre à gérer le stress de tout ça.

Comment les as-tu surmontées ?

J’ai réussi à surmonter ces difficultés en me faisant confiance et en comprenant que le stress peut aussi faire perdre ses moyens même si c’est comme ça que je fonctionne.

Comment s’organiser pour gérer les devoirs à faire et les devoirs à rendre ?

Personnellement, je me suis rendu compte au fur et à mesure que la meilleure méthode était d’apprendre à se connaître, savoir comme fonctionne notre mémoire afin de l’exploiter au maximum. Après, être actif en cours et à l’écoute m’a beaucoup aidé et m’a permis de ne pas passer trop de temps à chercher chez moi. La clef pour moi est une bonne organisation et surtout d’anticiper, c’est-à-dire de ne pas tout faire au dernier moment, en faire un peu de temps en temps permet de ne pas être fatigué des devoirs à faire et de diversifier.

As-tu constitué des fiches de révision ? Comment ?

Je ne suis pas un des élèves qui a fait beaucoup de fiches de révisions parce que ça ne m’aide pas plus que ça et ça me donne plus l’impression de perdre du temps : j’en ai donc fait dans les matières comme l’histoire pour ne retenir que l’essentiel et dans les langues, pour les notions notamment. Pour ma part, je variais beaucoup les couleurs et je ne surchargeais pas en informations car j’ai une bonne mémoire visuelle et ça me permettait de bien visualiser par la suite mes fiches et de me rappeler leur contenu.

Comment as-tu organisé tes révisions et quand les as-tu débutées ?

J’ai beaucoup révisé en faisant des annales des années précédentes pour me mettre au point sur ce qui allait ou non et, par la suite, revoir grâce aux cours ou aux professeurs. Pour ma part, j’ai pas mal accentué sur l’anglais où j’avais quelques difficultés, et en travaillant assez régulièrement et en persévérant, ça a fini par payer. De plus, je pense qu’il faut se détacher le plus de l’EPCC mis en place au lycée si on s’en sent capable car il permet d’avoir des notes plutôt bonnes sans comprendre exactement tout ce qui est fait. Les annales permettent donc de réfléchir plus profondément et donc de comprendre et retenir ce qu’on fait. Au niveau des révisions, j’ai révisé les langues assez tôt et progressivement, notamment les notions, ce qui m’a permis de ne pas être débordé juste avant l’épreuve et donc d’être plus confiant. Et pour le reste, je pense que c’est important de réviser au fur et à mesure, d’évaluer ses connaissances sur les chapitres récents grâce aux contrôles et de relire de temps en temps lorsque le bac se rapproche, les chapitres les plus anciens ou faire des exercices en petit groupe de deux ou trois car travailler en groupe n’est pas à négliger, ça permet de comprendre beaucoup plus vite au lieu de chercher tout seul. Et sur les semaines, bien avant le bac, revoir tout ce qui est le plus brouillon et faire des annales pour être prêt à toutes sortes de questions.

As-tu travaillé seul, avec un ami ou en groupe ?

Comme je l’ai dis avant, j’ai surtout travaillé en groupe, en expliquant des notions à des personnes qui ne les avaient pas comprises par exemple car le travail de groupe est vraiment enrichissant pour tout le monde. En expliquant, tout est devenu de plus en plus clair et quand je bloquais, je demandais à un ami qui m’expliquait avec ses mots. Je pense que c’est important de poser des questions à d’autres élèves des fois, qui eux comprennent ce qui peut bloquer, alors que les professeurs ne le comprennent pas toujours puisque c’est évident pour eux. En tout cas, les personnes à qui j’ai expliqué avec mes mots certaines notions étaient satisfaites car j’essayais de comprendre où on bloque en tant qu’élève et donc d’expliquer en conséquence.

Quelles sont les choses à ne pas faire lors de son année de bac ?

Je pense qu’il ne faut pas se laisser dépasser et se retrouver avec une masse de travail trop grande avant le bac mais aussi savoir se vider l’esprit, ne pas s’isoler, et avoir confiance en soi car tout le monde a les capacités d’obtenir le bac.

Faisais-tu une activité sportive ou de loisir pendant ton année ? Si oui, laquelle ? Que t’a-t-elle apporté ?

Je faisais beaucoup de sports : du badminton, de la natation, de la musculation et du kart, ce qui me prenait plus d’une dizaine d’heures par semaine. C’est beaucoup et j’ai eu la chance de pouvoir suivre le rythme des cours en faisant tout ça mais ça m’a permis de me vider l’esprit, de rigoler avec mes amis et non pas de les voir seulement pour bosser.

As-tu adopté une hygiène de vie particulière (sommeil, sport, alimentation, suivi médical…) ?

Non, je ne pense pas avoir adopté d’hygiène de vie particulière mais j’ai fait une erreur qui est de travailler assez tard car avec le sport, je rentrais tard, et je conseille de ne pas négliger les heures de sommeil qui sont vraiment importantes et qui jouent sur notre caractère, attention, motivation et donc notre capacité à réfléchir et se concentrer. En quelque sorte, il vaut mieux se coucher pas trop tard avant un contrôle au lieu de réviser très tard, ce qui n’est pas très productif et être en forme le lendemain à l’examen.

Qu’est-ce qui est difficile / facile pendant la semaine d’épreuves en juin ?

Il ne faut pas se mettre trop la pression et avoir confiance en son travail effectué tout au long de l’année car c’est facile de perdre ses moyens. Je n’ai pas vraiment de difficultés qui me viennent à l’esprit ; ce n’est pas plus compliqué que ce qui à été fait au cours de l’année donc il n’y a pas de raison de ne pas réussir.

Quels conseils donnerais-tu à tes camarades pour qu’ils réussissent leur bac ?

Je leur conseille de bosser régulièrement, d’être à l’écoute et actif en cours pour ne pas se laisser dépasser, d’être confiant et de s’entraider entre eux, mais aussi de se changer les idées.

Quels conseils de tes professeurs t’ont le plus aidé ?

Les conseils qui m’ont le plus aidé ont été pour moi de prendre confiance en me montrant à moi-même que j’avais les capacités de réussir.